Actualités > Communiqués de presse

Communiqué de presse du 10 octobre 2001

Le plan de réforme de PDP avance

Le plan de réforme de PDP (Paris Diffusion Presse), département des NMPP diffusant quotidiens et publications sur Paris et sa proche couronne, vient de franchir une nouvelle étape par la présentation mardi 9 octobre du plan industriel à l’ensemble des partenaires sociaux. Cette réforme, basée sur une logique d’organisation en dépôts tels qu’il en existe partout en France, se bâtira autour de 5 dépôts de plein exercice mécanisés. 25 mois seront nécessaires pour mener le plan à terme, un calendrier précis de mise en oeuvre a été annoncé, ainsi que le schéma d’organisation du travail dans l’ensemble des structures. Une première réunion de concertation avec les partenaires sociaux sur les choix et modalités techniques du plan industriel aura lieu avant la fin du mois d’octobre.

L’orientation de la réforme de PDP, partie déterminante du plan stratégique 2000-2003 des NMPP validé en conseil de gérance en février 2000, a fait l’objet dès juillet 2000 d’une déclaration d’intention, suivie ensuite de la signature d’un accord en février 2001. Le plan industriel présenté ce jour aux syndicats, validé par le Conseil de Gérance des NMPP le 28 septembre dernier, et prochainement présenté aux coopératives NMPP, est l’application concrète des orientations stratégiques décidées précédemment :

Organiser PDP dans une logique de dépôts comme il en existe partout ailleurs en France

Les dépôts seront au nombre de 5, tous mécanisés et nécessiteront un investissement de 140 millions de francs (21,34 millions d’euros) (investissements immobiliers, d’aménagements de locaux et de matériels d’exploitation)

Le premier dépôt ouvrira 10 mois après la mise en route effective du projet, le dernier 25 mois après ce qui conclura ce plan de réforme

Ces dépôts seront situés de manière à couvrir le mieux possible l’ensemble des 1800 points de ventes de la zone :

  • Gennevilliers pour les 530 points de vente de la partie nord-ouest de PDP

  • Charenton pour les 250 points de vente de la partie sud-est de PDP

  • Clichy pour 140 Relay des gares SNCF et RER

  • Chevilly pour les 310 points de vente du nord des Hauts de Seine et du Val de Marne

  • Bobigny pour les 570 points de vente du centre et de l’est de Paris, ainsi que ceux de Seine Saint Denis

Chaque dépôt sera autonome : outil informatique dédié Presse 2000 comme en province, traitements des quotidiens et publications sur chaque site, gestion et animation du réseau diffuseurs, gestion des flux financiers.

Une structure de coordination légère assurera la cohérence de la politique des dépôts et sera l’interface avec les messageries NMPP et TP. Elle sera chargée de promouvoir une dynamique commerciale forte sur le réseau, pour inciter à la création et à la modernisation des points de vente, permettant donc d’améliorer la capillarité du réseau de PDP

Un centre unique des invendus permettra leur contrôle rigoureux

La réforme doit permettre de redresser - objectif impératif et prioritaire - les comptes actuellement déficitaires de plus de 200 millions de francs (30,49 millions d’euros)

Les ressources de PDP ont baissé depuis 1995 de 16 %, particulièrement à cause de la baisse du nombre de points de vente à Paris (-13%) et de l’augmentation des effectifs (+5%)

Le nombre de salariés devrait baisser de 230 salariés environ pour arriver à 329 salariés à la fin du plan de réforme.

L’ensemble du plan stratégique 2000-2003 et de cette réforme de PDP se fait sans que les statuts et avantages sociaux des collaborateurs des NMPP soient remis en cause.

Avant même le lancement effectif du plan PDP, des mesures d’économie immédiates doivent être mises en place dès à présent afin que la productivité soit améliorée. Il s’agit particulièrement :

D’ajuster les effectifs par rapport au départ du Parisien

De gagner en productivité pour se rapprocher de la performance des autres dépôts (dont elle est inférieure de 40% en moyenne) et préparer les futurs sites de PDP. Actuellement un salarié PDP traite environ 700 exemplaires chaque heure, alors qu’un salarié d’un dépôt de province en traite environ de 1100 à 1300 exemplaires chaque heure.

D’appliquer de manière normale la convention collective sur les "descentes sur repos", les heures supplémentaires et les délégations syndicales. Par exemple, l’application simple de la loi amènerait PDP à accorder 3500 heures de délégations syndicales, et l’application de la convention collective 11000 heures. La réalité actuelle de PDP est de 25000 heures de délégation.

Enfin, les mutations inter-sites et inter-groupe sur PDP devront intervenir avant la fin de l’année pour permettre le lancement du plan industriel décrit précédemment.

RAPPEL DE QUELQUES DONNÉES SUR PDP AUJOURD’HUI :

Ventes 2000 :

  • quotidiens : 938 Millions de francs (143 millions d’euros), soit 24% du national

  • publications : 1598 millions de francs (243,6 millions d’euros), soit 11% du national

Résultat d’exploitation 2000 : déficit de 215 millions de francs (32,78 millions d’euros) ; déficit prévu en 2001 : environ 245 millions de francs (37,35 millions d’euros)

Il y a 1800 points de vente à PDP, répartis en :

  • 1100 points de vente à Paris intra-muros

  • 700 points de vente dans 50 communes de la proche périphérie

Parmi ces points de vente, il y a notamment :

  • 360 kiosques

  • 250 Relay

  • 150 PVQ (Points de Ventes spécifiques Quotidiens)

Population totale desservie : 4,2 millions d’habitants

Moyens logistiques actuels : un centre unique de publications à Lognes (77), 4 centres de quotidiens situés à Paris et proche banlieue, et un centre de traitement des invendus à Bobigny (93)


Retour