Système U : la profession se mobilise pour pérenniser la presse

Réseau

Septembre 2017

Une offre presse riche. Des linéaires parfois saturés. Un système de flux poussé… La gestion de la presse peut paraître complexe pour les acteurs de la GMS. Alerté par ses adhérents sur les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien, Système U sensibilise la profession sur la nécessité de travailler ensemble et de trouver des pistes d’améliorations pérennes pour maintenir les linéaires dans ses magasins. Sous l’égide du CSMP, éditeurs et messageries se mobilisent pour apporter à l’enseigne, l’un des leaders de la GMS, des solutions.

Passer à la loupe les quelque 600 rayons presse de l’enseigne Système U, poser sur chacun un diagnostic quantitatif et qualitatif, puis mettre en œuvre des plans d’action correctifs, c’est ce qu’a réalisé chacune des messagerie sur son périmètre d’intervention, en l’espace de ...3 mois !

« Système U a fortement sensibilisé le CSMP. Si l’enseigne n’envisage pas vraiment de supprimer des rayons, elle attend des éditeurs et des messageries une nette amélioration des conditions de la gestion de la presse, avec une offre en adéquation avec la taille du linéaire, et par conséquent une exposition de l’offre visible et attractive. » explique Estelle Thauvin, directrice des relations Enseignes.



Mesurer le risque et agir en 2 temps

L’enjeu est important : avec presque 600 magasins – hypers, supers, culturels et superettes - dotés d’un rayon presse, Système U, qui compte parmi les leaders de la GMS, représente un partenaire important pour la presse. D’autant plus que l’enseigne affiche, sur les titres distribués par Presstalis, un volume d’affaire presse en croissance de 3% en 2016 en lien avec des créations de rayons.

Autant dire que quand l’enseigne intervient auprès du CSMP pour parler offre titre et volume, l’ensemble de la profession, éditeurs et messageries, s’associe pour apporter des solutions aux problèmes soulevés par Système U et limiter les risques de réduction de linéaires voire de fermeture de points de vente.

« Il fallait répondre rapidement aux interrogations de Système U, d’autant plus que l’enseigne est un regroupement d’indépendants, souvent à la tête de plusieurs magasins, qui se réunissent fréquemment pour échanger sur tous les sujets dans un très fort esprit collaboratif. Il fallait éteindre le feu tout de suite avant qu’il ne se propage. C’est tout l’objectif du plan d’action lancé sous l’égide du CSMP. » poursuit Estelle Thauvin.

1ère étape : diagnostiquer les 600 rayons presse de Système U

Pour ce qui le concerne, le groupe Presstalis a diagnostiqué en l’espace de quelques semaines, d’avril à juin, les quelques 300 points de vente Système U livrés par ses plateformes locales. Un diagnostic à la fois quantitatif (CA, rapport entre l’offre et le MLD, personnel gérant le linéaire) et qualitatif (formation du personnel, analyse du merchandising…). Objectif : faire ressortir, magasin par magasin, les dysfonctionnements et les axes d’amélioration à apporter.

2ème étape : lancer les plans d’action par point de vente

Rapide à mettre en œuvre, les solutions proposées comprennent :
• un travail sur l’offre pour s’assurer de la bonne application des règles de la profession (GTI, plafonnement)
• des formations sur mesure adaptées aux conditions de gestion de la presse propres à l’enseigne
• l’informatisation des magasins : s’assurer que les magasins utilisent correctement toutes les fonctionnalités de l’outil de gestion de la presse
• du merchandising : conseil technique sur le mobilier et la signalétique, analyse de la qualité de l’implantation des linaires, réimplantation du linéaire.

Suivi commercial

Ce chantier sera mené sur le long terme avec différents dispositifs de suivi, avec des points d’étape réguliers entre les messageries et l’enseigne au national. Et localement, avec un suivi commercial de chaque magasin par les équipes terrain Presstalis, conseillers réseaux et commerciaux presse, fortement mobilisées.

« Nous avions réalisé le même type d’action pour Carrefour il y a trois ans. Avec des résultats positifs puisque notre action a permis de pérenniser la presse au sein de l’enseigne qui continue d’ouvrir des rayons presse quand l’opportunité se présente. » conclut Estelle Thauvin.