Presstalis et TV5MONDE remettent le Grand Prix du Marchand de presse Francophone

Communiqué

Presstalis et TV5MONDE ont remis ce jour le Grand prix du Marchand de presse Francophone aux Salons Hoche en présence des membres du grand jury, des distributeurs et éditeurs français et étrangers.
Presstalis et TV5MONDE se sont associés pour lancer la 1ère édition du « Grand prix du Marchand de presse Francophone » afin de rendre hommage à ces marchands de presse dont l’action participe très directement au rayonnement de notre langue et de notre culture.

« Notre volonté était ainsi de saluer le travail d’hommes et de femmes exerçant leur activité dans des contextes très différents et parfois difficiles. Leurs portraits sont ceux des héros anonymes dont l’histoire personnelle est toujours attachante et parfois même émouvante. Une même passion relie ces « citoyens du monde » dont l’ambition est d’apporter chaque jour à leurs clients le quotidien ou le magazine de leur choix. » expliquent Anne-Marie Couderc, Présidente de Presstalis et Yves Bigot, DG de TV5MONDE et Présidents du jury.

Belgique, Brésil, Cameroun, Canada, Côte d’Ivoire, Espagne, Grande-Bretagne, Grèce, Haïti, Hongrie, Iles Maurice, Italie, Liban, Madagascar, Maroc, Monaco, Portugal, ou encore Tunisie, Sénégal, Suisse soit au total plus d’une trentaine de pays ont participé en désignant plus de 48 candidatures qui reflètent de la diversité desterritoires où s’exporte la presse française et où la francophonie témoigne d’une réalité bien vivante.

Présidé par Anne-Marie Couderc et Yves Bigot, le jury a rassemblé nombre de personnalités engagées pour la diffusion de la langue française et de la presse francophone : Sonia Rolland, actrice et réalisatrice, Elisabeth Tchoungui, écrivain journaliste et animatrice TV, Rokhaya Diallo, journaliste, réalisatrice et écrivaine, Laurent Brihay, directeur général du Press Club de Bruxelles, Nata Rampazzo, Directeur de la création de Rampazzo et Associés et Carine Nevejans, directrice de l’International de Presstalis.

LE PALMARES :



« Le Grand Prix du Marchand de presse francophone » est décerné à Louis NGUEFACK, marchand camerounais de Douala. Avec ses 8m2 seulement, le « Rond Point Infos », ce kiosque de bois propose pas moins de 500 titres dont 300 de presse importée. Il dispose aujourd’hui de 9 crieurs de rue proposant les journaux aux quatre coins de la ville.



« Le Prix de la meilleure mise en avant de la presse francophone » est attribué à Brahim Boulahcen, marchand à Casablanca où il défend les journaux francophones avec enthousiasme et dynamisme au sein de sa librairie papeterie familiale ouverte en 1951. Point de vente presse emblématique de la ville, il est le plus grand point de vente du Maroc.

« Le Prix Spécial du Jury » est décerné à Catherine Delon pour sa librairie à Bouaké en Côte d’Ivoire. Au moment du coup d’Etat de 2002, alors qu’une très grande partie de la presse est bloquée à Yamoussoukro, elle se charge elle-même de faire passer les journaux qu’elle distribue à partir sa librairie. Durant 8 ans, de 2002 à 2010, elle va faire passer jusqu’à 25 000 quotidiens par jour transformant sa librairie en véritable centre de distribution-répartition. Elle recrute ses crieurs parmi les jeunes désœuvrés auxquels elle offre un accompagnement scolaire.

Les 3 lauréats ont fait l’objet d’un reportage réalisé par TV5 Monde et diffusé lors de la remise des prix et en simultané sur TV5Monde