Presstalis Business Meetings : l’événement international Presstalis

International

avril 2016

Les 22 et 23 mars, Presstalis réunissait plus de 50 groupes de presse français et étrangers et près de 40 distributeurs étrangers lors des Presstalis Business Meeting, organisées aux Salons Hoche. Des rencontres annuelles pour parler affaires et business. L’occasion pour Presstalis de démontrer son rôle central pour la diffusion de la presse française à l’étranger. Bilan chiffré de l’année 2015 et reportage photo.

Programme chargé pour chaque participant. Après le discours inaugural d’Anne Marie Couderc, présidente de Presstalis, et de Vincent Rey, directeur général, le coup d’envoi de ces rendez-vous d’affaires était donné. Au programme des discussions d’affaires en one to one : analyse de marché, politique de diffusion, promotion, prix de vente local… avec au cœur des échanges, la question centrale : comment optimiser la diffusion des titres dans un contexte global relativement baissier ?

Les marchés Export : retour à l’équilibre

Avec 127 millions d’euros, l’activité export (hors DOM) représente plus de 8 % des ventes Presstalis. L’année 2015 a été une année plutôt satisfaisante : les quotidiens reculent de 2.7 % et les magazines uniquement de 1 %. De bonnes tendances qui résultent du travail concerté entre les équipes de Presstalis, les éditeurs et les distributeurs sur la recherche de potentiel, l’optimisation de l’offre transport et des prix de vente locaux.  
L’exportation de la presse française reste concentrée puisqu’un tiers des ventes est réalisé sur les marchés francophones : Suisse, Belgique et Canada. Au-delà, on retrouve la zone Euro et les pays du Maghreb ou du Moyen Orient. La sous performance de la Tunisie et du Maroc s’explique par un contexte général compliqué et un recul significatif du nombre de touristes.
Côté DOM, les ventes des Quotidiens et publications reculent d’environ 7 %. Une tendance négative liée à la situation globale difficile de ces territoires outre-mer.

Import : des tendances contrastées pour les quotidiens et le succès des titres édités en français

L’activité Import qui représente 32 millions d’euros de chiffres d’affaires recule en valeur en 2015 : les magazines étrangers de 10.8 % et les quotidiens de 11.4 %. Le marché est globalement dominé pour les magazines, par les titres britanniques et allemands, et pour les quotidiens également pas les titres britannique, allemands mais aussi néerlandais et belges. Malgré un contexte baissier, les quotidiens présentent des tendances contrastées selon les nationalités avec la bonne résistance relative des quotidiens britanniques, allemands et belges flamands.
Côté magazines, le marché est orienté à la baisse malgré une augmentation moyenne du prix de de +8% et en dépit de bons résultats de certains titres étrangers édités en langue française.

« Le marché de l’import recèle un potentiel significatif de développement avec le lancement des versions françaises des titres étrangers. Les magazines Weight Watchers ou Top Model ont initié le mouvement avec un grand succès. Nous proposons un vrai partenariat à nos clients étrangers à travers la Launching Factory, une offre globale qui associe les compétences de l’agence Rampazzo pour l’adaptation des maquettes, de Courrier International pour les traductions et de Presstalis pour les études de marchés, les réglages points de vente, l’implantation et l’animation diffuseurs. » conclut Carine Nevejans, directeur de l’International Presstalis.

Retrouvez ici l’ensemble des plaquettes remises aux PBM 2016

  • PBM Import
  • PBM Export et DOM
  • PBM Promovision
  • Prestsalis Distribution Factory
  • Launching Factory