Outil Prévision : paroles d’éditeurs

SI Digital

Vous avez découvert votre futur outil de gestion des quantités lors des meetings interactifs de mai et juin. Actuellement, les formations sont en cours et l’outil est en test au Figaro qui l’utilise en " marche à blanc"avec ses propres données.

Interview du Figaro et du Monde.

"Gagner en précision sur la prévision des ventes et la détermination des fournis"
Philippe Grinberg
Directeur de la diffusion - Le Figaro

Depuis le début, nous intervenons en tant qu’éditeur pilote pour tester le nouvel outil Prévision et y apporter les améliorations nécessaires et l’adapter aux besoins de la filière.

Après la formation de nos équipes à l’outil, nous avons fonctionné en "marche à blanc" pour le tester en réel. Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus persuadés que c’est le bon outil pour gérer les quantités et qu’il va révolutionner nos méthodes de travail en nous apportant une véritable puissance et une réelle pertinence pour projeter les ventes à venir et définir la bonne mise en place.

Pendant la phase de pilotage, nous avons étudié et valider un certain nombre d’étapes du processus. Il reste encore quelques process à consolider avec des tests comparatifs entre l’ancienne et la nouvelle méthode. Nous menons un travail quotidien avec les équipes de Presstalis et de Cap Gemini afin de rapprocher la puissance de ce nouvel outil statistique aux besoins et particularités de la filière. La période estivale va nous permettre de finaliser ces étapes avant de démarrer en réel début septembre.

Comment mes collaborateurs se sont appropriés l’outil ?

Très vite ; ils m’ont bluffé par la rapidité avec laquelle ils sont passés à une nouvelle méthode de travail aussi bien au siège que les équipes sur le terrain. C’était d’ailleurs tout l’enjeu et la réussite de l’accompagnement de Presstalis et de ses équipes très présentes à nos côtés.

Quelles sont les qualités pour appréhender facilement l’outil ?

Pour peu qu’on ait l’esprit d’analyse et la capacité de prendre du recul, la prise en main est facile.

Les qualités de l’outil ?

Je vois deux principaux avantages pour mes collaborateurs : avec l’outil Prévision, ils vont reprendre la main sur la mise en place des titres et gagner en précision sur la prévision des ventes et la détermination des fournis.

L’outil Prévision est également un espace d’échanges et de dialogues entre le réseau, nos forces de vente et l’éditeur. Il est donc nécessaire que l’ensemble des acteurs de la filière se l’approprie.

"C’est même très agréable de voir la courbe de ventes se projeter à partir du calcul du potentiel."
Stéphane Deroye
Assistant de gestion - Le Figaro & Le Figaro Magazine.

Nous testons actuellement l’outil.

Ce que cela change pour nous ?

Tout ! Auparavant c’était le dépositaire qui effectuait le réglage diffuseurs à partir de notre grille de réglage et de notre politique d’invendus. Demain, nous proposerons au réseau des mises en place liées à des prévisions de vente que les dépositaires et nos inspecteurs pourront optimiser à travers l’outil de dialogue grâce à leur niveau d’expertise locale qui reste indispensable.

Le plus de l’outil ?

Sa puissance. Elle va nous servir notamment pour toucher toujours le même nombre de diffuseurs tout en préservant l’assiette de distribution, et en restant dans le cadre de notre budget. L’outil calcule en effet le potentiel de vente de chaque diffuseur à partir d’une tendance de fond sur un historique de 27 mois ! En fait, plus on a de références, plus la machine est précise dans sa projection.

Mon impression ?

Globalement, est positive. Même si c’est un outil complexe et qu’il nous faudra acquérir de nouveaux mécanismes, on se met facilement à cette nouvelle méthode de travail. C’est même très agréable de voir la courbe de ventes se projeter à partir du calcul du potentiel.

"Une approche très intéressante et une nouvelle façon de raisonner pertinente"
Christophe Chantrel
Responsable des Ventes France - Le Monde

Ayant assisté à des présentations de l’outil Prévision, j’avais hâte de le découvrir plus précisément !

Mes impressions ?

Globalement, l’outil répond à mes attentes : je l’ai trouvé à la fois puissant et précis.
L’outil nous permet de penser "ventes" : c’est une réelle nouvelle philosophie !

La particularité de l’outil ?

L’outil nous propose en effet une approche très intéressante avec la possibilité d’utiliser plusieurs modèles pour calculer le potentiel de vente d’un titre pour ses parutions à venir. Par exemple, le modèle de régression linéaire tient compte de la tendance du titre pour déterminer le potentiel.
Cette nouvelle façon de raisonner est pertinente. Elle correspond d’ailleurs très bien au Groupe Le Monde, car chaque chef de produit construit le budget de ces titres en partant des ventes.

Les atouts majeurs ?

Outre la puissance et la précision, l’outil nous permet de définir une stratégie de répartition adaptée pour chaque titre, de mieux maîtriser son assiette de distribution et, atout considérable pour un quotidien, de garantir la continuité du service sur 6 jours.

Côté ergonomie, j’ai trouvé l’outil simple d’utilisation et très rationnel, On s’y retrouve facilement grâce à la présentation homogène des données sur tous les écrans à partir de la segmentation "métropole / département / diffuseur".

Mes attentes ?

La gestion de la Vente Soir Même spécifique au Monde et de la partie Internationale que nous n’avons pas encore vu fonctionner sur l’outil Prévision.

En interne, mes collaborateurs n’attendent qu’une chose : notre "marche à blanc" pour pouvoir travailler en réel sur nos propres données !"

"On fait un bond en avant dans la prévision des ventes"
Sabine Gude
Chef de produit Le Monde

C’est un outil vraiment puissant sur le plan statistique. L’outil Prévision résout un vrai problème statistique insoluble jusqu’à aujourd’hui : il nous permet de prendre en compte la variance, ou l’élasticité du diffuseur pour calculer son potentiel de vente et son fourni. C’est une réelle satisfaction intellectuelle.

Son autre point fort :

nous avons maintenant la main pour calibrer notre diffusion jusqu’au point de vente. Avec l’outil Prévision, nous travaillons de façon beaucoup plus souple sur l’assiette de répartition pour l’élargir simplement sur des points de vente non servis habituellement. C’est un vrai plus pour Le Monde en cas de grosse actualité imprévue.

Il en est de même pour les offices. Nous pouvons maintenant gérer facilement l’augmentation de tirage jusqu’au point de vente. Avec le système précédent, nous ne pouvions pas faire bouger l’assiette sur des diffuseurs non servis. C’est le dépôt qui s’en chargeait et n’avions pas de visibilité sur la façon dont il réglait nos augmentations de services dans Presse 2000.

L’outil arrive au bon moment :

il nous permet de reprendre la main sur notre répartition diffuseur au moment où, compte-tenu de la réforme industrielle et de la restructuration des dépôts, ils ne sont plus dimensionnés pour régler les titres.

Maintenant, j’attends de voir l’outil fonctionner avec nos propres données et comment il s’interface avec les outils logistiques du nouveau SI digital.

Pour tout savoir l’outil du SI Digital :
http://www.editeur-presstalis.fr/actualites/SIDigital
http://www.editeur-presstalis.fr/actualites/profession
http://www.editeur-presstalis.fr/actualites/profession/873-systeme-dinformation-de-la-profession-vers-le-digital