L’Observatoire des Encyclopédies les a convaincus

Services

5 mai 2016

Lancé par Presstalis début mars l’Observatoire des Encyclopédies propose aux éditeurs les indicateurs pour décrypter ce marché à la fois dynamique et complexe, se positionner et détecter des potentiels. Témoignages d’éditeurs déjà abonnés.

« C’est un outil d’aide à la décision qui va nous permettre de dégager des pistes à investir »

Si nous ne lançons pas pour l’instant d’encyclopédies, en revanche, nous publions des collections, en plus produit, associées à certains de nos magazines. A titre d’exemple, l’album BD Michel Vaillant est distribué actuellement avec Auto Plus.

Dans le cadre de nos collections, produit proche des encyclopédies, nous sommes à la recherche de segments porteurs. En nous abonnant à l’Observatoire des Encyclopédies, nous disposons des bons indicateurs pour mieux appréhender la richesse de cet univers et détecter de nouveaux marchés à investir : le niveau de fournis et de prix au lancement à terme, la courbe des ventes, le niveau de ventes sur les collections longues…

Ce que l’Observatoire nous a appris du marché des encyclopédies ? A notre grande surprise, la Cuisine est très peu présente et peu exploitée par les éditeurs. C’est une thématique qui pourrait être associée à certains de nos titres et qui fonctionnerait.
Pour affiner notre réflexion et nos choix à venir, nous devons cependant pousser l’analyse de l’Observatoire afin de connaître le poids de l’investissement réalisé sur les encyclopédies à succès, que ce soit en publicité, affichage, TV, radio ou en PLV car le plus important est tout de même, in fine, la rentabilité sur le long terme.

« L’Observatoire nous permet de nous situer dans l’univers des encyclopédies et de nous conforter dans nos choix »

Le Monde sort des encyclopédies avec des partenaires ou publie ses collections en propre. Aujourd’hui, le marché des encyclopédies est de plus en plus difficile : chaque lancement est un pari, le succès n’est jamais garanti.

Or les investissements sont importants et représentent un enjeu. L’Observatoire nous permet de savoir si nous sommes dans les bonnes tendances.

Sabine Gude, chef de produit – Groupe Le Monde

La richesse de l’Observatoire tient à l’analyse qu’il fait du marché. Avec d’une part les typologies d’encyclopédies proposées, soit thématiques – histoire, culture, sciences - soit avec figurine, et d’autre part, les indicateurs de niveaux de prix, de fournis et de ventes, nous pouvons comparer nos produits à leur univers de concurrence et mesurer leurs performances.

Les autres plus de l’Observatoire ? La distinction des données entre phase de lancement et numéros suivants, la relation entre ventes et investissements publicitaires, particulièrement bien expliquée, et le Top des ventes qui complète notre vision du marché. Bref un Observatoire très complet qui nous donne les repères pour nous situer dans cet univers complexe.

Pour en savoir plus sur l’Observatoire : contacter Carole Romano, Responsable Etudes et Conseils Marketing
carole.romano chez presstalis.fr