Marchand de presse

Vous souhaitez devenir marchand de journaux ? Presstalis vous accompagne


Devenez marchand de journaux Notre ambition : vous accompagner dans votre projet

Vous souhaitez devenir marchand de presse, ouvrir un point de vente ou reprendre une activité ? Comment faire ? Qui contacter ?
Presstalis vous aide dans votre projet et vous apporte des premiers éléments de réponse à compléter en vous rendant sur le site du Conseil Supérieur des Messageries de Presse.

Le cadre juridique de la distribution de la presse

En devenant marchand de journaux, vous embrassez une profession, la distribution de la presse, qui est encadrée par une règlementation spécifique - la Loi Bichet du 2 Avril 1947 - et régulée par une haute autorité : le Conseil Supérieur de Messageries de Presse (CSMP).

La distribution de la presse s’appuie sur une logique de mandats successifs : l’éditeur confie son titre à Presstalis, messagerie de presse, qui mandate le dépositaire (grossiste qui couvre un secteur géographique donné) qui lui-même mandate le marchand de journaux pour la vente du titre.

Le site du Conseil Supérieur de Messageries de Presse explique très clairement le rôle de chacun, notamment celui du marchand de presse :


Les marchands de journaux appelés aussi diffuseurs de presse assurent la vente au public des quotidiens et publications qui leur sont confiés.
Ils ont, au même titre que les dépositaires de presse, un statut de mandataire commissionnaire ducroire. A ce titre, ils sont rémunérés par une commission calculée en pourcentage de la valeur faciale du titre vendu (prix de vente au public TTC). Ils reçoivent en dépôt les titres des éditeurs et n’en sont donc pas propriétaires. Étant ducroire, ils sont responsables des titres confiés.

Tout diffuseur de presse est inscrit au fichier des agents de la vente de la presse tenu par le Conseil Supérieur des Messageries de Presse. Son inscription est assurée par son mandant dépositaire. Le diffuseur est inscrit à titre personnel. L’inscription d’un agent de la vente auprès du CSMP atteste de sa qualité et de son statut de mandataire commissionnaire et lui ouvre droit au régime fiscal et, le cas échéant, social des agents de la vente de la presse.

Le contrat type dépositaire / diffuseur précise le cadre juridique dans lequel le diffuseur peut vendre de la presse, ainsi que les spécificités du régime fiscal du diffuseur.

Les missions du marchand de presse

Le diffuseur de presse a pour mission de vendre les titres qui lui sont confiés par le dépositaire, au nom des éditeurs.

Pour cela, il :

  • réceptionne les quotidiens et les magazines,
  • expose ces titres à la vente,
  • relaye les opérations de promotion des éditeurs,
  • met à disposition du dépositaire, au terme de la période de vente, les titres qui n’ont pu être vendus.

Source : Conseil supérieur des messageries de presse


Votre rémunération

En tant que marchand de journaux vous percevez pour rémunération un pourcentage sur le prix de vente de chaque exemplaire de titre vendu. C’est votre commission.

Votre commission dépend des caractéristiques de votre point de vente (implantation, linéaire développé…)

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Conseil supérieur des messageries de presse

Un statut fiscal à part

L’activité de la distribution de la presse s’exerce dans un cadre fiscal particulier. La TVA sur le produit presse est payée à la source : par l’éditeur lui-même. En tant que marchand de journaux, vous en êtes exonéré.

Créer un nouveau point de vente presse ou reprendre une activité

Dans les deux cas vous devez monter votre projet commercial.

1/ Pour créer un nouveau magasin de presse ou intégrer la presse à un commerce existant, vous devez obtenir un agrément délivré par le CSMP.

Comment faire ?

Prenez contact avec le dépositaire qui distribue la presse sur la région où vous souhaitez vous implanter. Il vous accompagne dans votre projet de création de point de vente et constitue avec vous votre dossier d’agrément.
Pour connaître le dépositaire à contacter, écrivez à
accueilpourvendrelapresse chez presstalis.fr

Votre projet doit préciser notamment :

  • le lieu et la caractéristique du magasin (surface, activités...)
  • le plan d’aménagement du magasin précisant le linéaire presse développé
  • votre formation au métier de diffuseur de presse
  • l’étude de marché et de potentiel du point de vente
  • le plan de financement.

Le dépositaire transmet votre projet pour accord à la Commission du Réseau du CSMP. Cette commission se réunit une fois par mois et étudie toutes les demandes de création de point de vente presse.

Une fois votre accord reçu, vous signerez un contrat de diffusion avec le dépositaire et devrez vous inscrire au Conseil Supérieur des Messageries de Presse avant le démarrage de votre activité.

2/ Pour reprendre une activité existante, vous n’avez pas à déposer de dossier à la Commission du réseau.

Vous devez prendre contact le dépositaire qui distribue la presse sur le secteur où vous serez implanté.

En cas de reprise, votre projet doit comprendre notamment :

  • l’état des lieux du commerce existant
  • l’analyse de la rentabilité des différentes activités (presse, confiserie, papeterie…)
  • l’étude de marché du magasin et de sa clientèle pour déterminer la meilleure offre presse
  • un projet de développement d’activité
  • le nouveau plan d’aménagement du magasin précisant le linéaire presse développé
  • votre formation au métier de diffuseur de presse
  • le plan de financement.