Avec la palette à bacs, Presstalis optimise le transport des magazines

Logistique

Juin 2017

En test depuis fin mars, la palette à bacs est en cours de déploiement sur les 8 plateformes régionales Presstalis. Un nouveau support de chargement qui optimise le transport des magazines en région. Avec beaucoup d’avantages à la clé.

La réforme industrielle se poursuit jusqu’à l’optimisation des vecteurs de transports. Après les bacs, produits pour sécuriser les produits pesse et hors-presse lors des livraisons diffuseurs, il y a maintenant les palettes à bacs conçues pour optimiser le chargement des camions et sécuriser la manutention. Et participer ainsi aux économies en limitant le nombre de poids lourds nécessaires pour transporter les magazines en région.

« Avec le nouveau process industriel, les commandes diffuseurs sont réalisées sur les plateformes régionales Presstalis. Le fait de les préparer à un niveau régional génère des palettes plus légères mais plus nombreuses. On a donc une problématique de volume à gérer. La solution ? La palette à bacs : elle évite « les vides » et occupe au mieux l’espace de chargement des camions, permettant ainsi de limiter les coûts afférents au transport et de répondre aux enjeux d’économie » explique Alain Hirsch, directeur de la Supply Chain.

Aujourd’hui, les plateformes de Florange, de Lyon et de Marseille utilisent déjà la palette à bacs en sortie de la ligne de picking pour assurer le transport des magazines vers les plateformes locales et, en retour, la livraison des bacs vides depuis les plateformes locales vers les plateformes invendus. A terme, l’ensemble des plateformes régionales Presstalis en seront équipées.

Gagner en volume et optimiser le transport pour plus d’économie

Avec son nouveau procédé de palettisation breveté par Presstalis, cette nouvelle palette est adaptée aux caractéristiques des bacs Presstalis : sa configuration technique, avec notamment son système d’encoches, permet d’emboîter et de superposer en toute stabilité les bacs et les palettes pour occuper, sur toute la hauteur, l’espace de chargement des camions.

« Avec la palette à bacs, nous gagnons 18% de potentiel de chargement du camion pour atteindre les 100% ! Nous limitons nos besoins en poids lourds et réalisons ainsi des économies sur le transport des magazines » poursuit Alain Hirsch.

Gagner en manutention et améliorer les conditions de travail

En matière recyclable, la palette à bacs est plus légère et offre une meilleure sécurité que le bois, qui est plus lourd avec en plus l’inconvénient des échardes et des clous. La palette peut être saisie d’un côté comme de l’autre par un transpalette, un gerbeur ou un encore chariot élévateur facilitant et accélérant les opérations de chargement et de déchargement des camions.

« Ces nouvelles palettes répondent à plusieurs enjeux : économiques d’abord en optimisant le taux de remplissage des camions, physiques ensuite grâce à leur légèreté et leur composition en matière recyclable, qui permet au groupe Presstalis de réduire son empreinte CO2. » conclut Christiane Jacques, chef de projet à la direction logistique.