APS Prévision : prochains jalons pour le déploiement de l’outil

SI Digital

5 mai 2016

Lors de la commission commerciale du 14 avril dernier, Nathalie Barbier présentait les grands axes du planning prévisionnel de déploiement de l’APS Prévision. Objectif : finaliser les développements de l’outil et préparer le plan d’accompagnement éditeurs avant de reprendre le déploiement des titres.}

Stabiliser l’outil et améliorer ses performances pour en garantir une utilisation fluide par les acteurs concernés : l’objectif de la task force lancée mi-mars était clair. Pendant un mois, les mises en production de l’outil ont donc été gelées, le temps de mettre en œuvre les plans d’actions arrêtés fin mars et de déterminer un nouveau planning prévisionnel.

Finaliser et sécuriser les développements avant de reprendre les mises en production et le déploiement des titres

« Il y a encore des anomalies de performance et des fonctionnalités spécifiques à intégrer comme la ‘vente le soir même’ et les offices. Notre objectif : apporter les correctifs nécessaires pour répondre immédiatement aux demandes des éditeurs déjà en production et couvrir l’ensemble des besoins fonctionnels » explique Nathalie Barbier, Chief Performance Officer Presstalis.

Les organisations ont été renforcées avec la création de la cellule tripartite et l’intégration d’un charge manager et d’un incident manager. Avec les mises en place techniques (mise en place d’un environnement de pré-production, maîtrise des flux de bout en bout…), elles ont permis, dans un premier temps, de résoudre ces anomalies.
Parallèlement, les équipes continuent les développements pour les quotidiens et les publications afin de préparer la mise en production de l’ensemble des titres.

Former et accompagner les éditeurs dans la prise en main de l’outil au moment de leur marche à blanc

Par ailleurs, sont mises en place les solutions pour accompagner les éditeurs pendant leur marche à blanc et la mise en production de l’outil sur site. Avec pour principe d’échelonner les bascules pour être à la disposition des éditeurs et les accompagner au quotidien dans la prise en main de l’outil. En support, la cellule tripartite, véritable centre de compétences, gère dès à présent les demandes et incidents déclarés par les éditeurs.

Les prochains grands jalons du déploiement de l’outil 

  • Côté Quotidiens, les marches à blanc reprendront en septembre afin de finaliser toutes les mises en production en novembre.
  • Côté publications, le pilote déployé en septembre avec VSD permettra de s’assurer que l’ensemble des fonctionnalités sont bien opérationnelles et répondent aux attentes des éditeurs.

Les premières marches à blanc débuteront dès octobre pour une mise en production des titres concernés dès novembre. Pour l’ensemble des autres publications, les marches à blanc seront finalisées en février 2017 avec en perspective de terminer les mises en production en avril.

« Le nouveau planning est prévisionnel. Il a pour point de départ la finalisation des recettes de l’outil au plus tard mi-juillet pour les quotidiens et début septembre pour les magazines. Nous avons volontairement espacé les bascules des titres pour pouvoir accompagner de très près chaque éditeur et tenir compte de leurs contraintes » conclut Nathalie Barbier.